À chacun ses étrangers?
France/Allemagne 1871-2001

L’exposition aborde le processus de construction de l’image de l’étranger, en France et en Allemagne. La scénographie organise ce propos autour d’une tramme modulable, une structure en construction elle aussi ; un échafaudage.
Cet objet scénographique clair, systématique se déploie dans la salle et permet de traduire un propos complexe dont la lecture n’est ni simple, ni instantanée.
Cette structure symbolise la construction du nous, mais elle n’est pas constante, linéaire stable, elle est “chahutée”, mobile, toujours en élaboration au travers du regard de l’autre, elle n’est jamais finie, toujours évolutive.
Elle est modulaire et fonctionne comme un continuum producteur des formes utiles, support de contenu : elle devient table, vitrine, se transforme en cimaise, elle forme une excavation dans laquelle on pénètre, elle dessine des surfaces de projections inattendues (dessous / dessus, horizontales / verticales, images que l’on traverse).

Maîtrise d’ouvrage : Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration (Paris)

Date : 2008

Équipe : Du&Ma (mandataire), Toan Vu-Huu (graphisme)

Surface : 600 m2